Image-Description
Sessions
Short Screens # 110: Coups de coeur Festival Format Court 2020

Short Screens partage ses coups de cœur du Festival Format Court qui s’est tenu en ligne en novembre 2020, avec des courts métrages primés, engagés, endiablés.


EN PRÉSENCE DE RÉALISATEURS


PROGRAMMATION :


DANSE MACABRE
/ Philip Jenner / Canada / 1940 / animation / 7’32
Les défunts et les squelettes, sortis de terre, se livrent à de facétieux entrechats sur la musique de Camille Saint-Saëns, et se réjouissent de la terreur qu’ils inspirent.


GENIUS LOCI / Adrien Merigeau / France / 2019 / animation / 16’20
Une nuit, Reine, jeune personne solitaire, voit dans le chaos urbain un mouvement vivant et brillant, une sorte de guide.
Grand Prix et Prix d’interprétation à Nadia Moussa Festival Format Court 2020


HOMESICK / Koya Kamura / France, Japon / 2018 / fiction / 27’26
Deux ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, Murai brave le danger et arpente la no-go zone afin de retrouver et rendre à leurs propriétaires, les objets de valeur laissés derrière eux pendant l’évacuation.


MACHINI / Frank Mukunday, Tétshim / Belgique / 2019 / docu-animation / 9’
Par la force des choses et surtout de la machine, nous sommes devenus des êtres somnambules, privés de bon dieu, des damnés de la terre et par-dessus le marché les cobayes noirs de l’histoire.
Prix de la meilleure création sonore et Mention spéciale du jury presse Festival Format Court 2020


NOTRE TERRITOIRE / Mathieu Volpe / Belgique / 2019 / documentaire / 21’
Le retour du réalisateur au pays de son enfance dans le sud de l’Italie, à la rencontre de ceux qui étaient absents de ses souvenirs : les migrants d’Afrique centrale, réunis pour la cueillette dans les plantations de tomates, loin des cartes postales.
Mention spéciale du jury et Prix de la presse Festival Format Court 2020


SCRIS/NESCRIS (Written/Unwritten) / Adrian Silisteanu / Roumanie / 2016 / fiction / 20’
Dans le couloir d’une maternité, un couple de rom attend que leur fille mineure accouche. Pardică, mécontent de cette grossesse précoce de leur fille, le reproche à sa femme. Les choses deviennent encore plus tendues lorsqu’une employée de l’hôpital découvre des problèmes liés à leurs pièces d’identité. Le danger imminent que les autorités les séparent de leur fille pousse Pardică à agir.